&bjr0000

le jardin est à son apogée

  &ext0

Depuis un an, le jardin a pris une autre dimension, il est devenu un refuge,

dont on a besoin pour profiter des beaux jours avenirs

&ext3

si il a été redecouvert un peu par la force des choses  :

c'est devenu , une pièce supplémentaire "plein air"

&ext6

devenant un lieu de vie, notre havre de paix où le bien-être est

maître des lieux

 &ext4

J'y attache une énorme imporance  car j'aime rester chez moi,

je suis , en un mot: casanière .....

&ext7

le beauté des extérieurs est prioritaire

le confort, surtout le côté cocon qui en sera ses tenants et abouissants

&ext8

j'apporterai un brin de gaieté avec des fleurs qui s'épanouiront tout au long de la saison

Le mobilier "outdoor" sur les terrasses sera plus qu'accueillant,

des idées inovantes trottent dans ma tête  ; avec chéri qui n'en manque pas

ça va être plus que top!

je vous assure que si on est privé de voyages, l'atmosphère sera dépaysante chez nous!

 &ext9

je suis loin de me replier sur moi, m'isoler oh que non!  pas du tout

 je veux au contraire monter une ouverture vers un avenir serein

 mes décorations extérieures iront dans ce sens

avec un seul objectif , un apaisement total

Depuis le début de la crise sanitaire, le  jardin a subi pas mal de changements, 

 &ext1

il est devenu primordial.,

on soigne l'espace outdoor avec autant d'attention que l'intérieur de sa maison 

La vie au jardin s'organise autour de la terrasse,  avec un coin détente, une cuisine d'été,

parfois une piscine, mais surtout un salon de jardin et salle à manger 

&ext2

 &ext5

 Côté style, les motifs et imprimés sont bannis  cest un peu "périmé" très ringard

 la couleur  prime, mélangée à la matière qui sera naturelle. ce sera parfait!

&ext10

 à l'heure des restrictions, mon jardin  est devenu une valeur sure , mon oasis!

 À défaut de pouvoir partir en vacances, cet espace devient vital en me permettant de m'aérer

&ext11

je termine par une citation:

       " Le silence est le dernier refuge de la liberté.Michel Campiche "

source

&bjr000